Moorea, une île en bouteille

Moorea17102018-IMG_0015A seulement 30 mn de ferry – une demie journée à la voile –, la petite sœur de Tahiti exhale les saveurs tropicales. Depuis bientôt 40 ans, l’entreprise Jus de fruits de Moorea pousse l’ananas au sommet du goût.

En 1981, la Coopérative des planteurs d’ananas de Moorea (Copam) crée sa propre unité de transformation afin d’écouler la production invendue sur le marché du frais. Jus, smoothies mais aussi confitures font la part belle à l’ananas Queen Tahiti, la variété endémique de Polynésie, mais aussi au pamplemousse local (variété Grandis). Papaye, goyave, noni, vanille, corossol, coco, mangue provenant, suivant les quantités, des forêts de Moorea, complètent la gamme des délices.

Des ananas qui pétillent

Si ces boissons suaves ravissent les papilles des plus jeunes, les adultes ne sont pas oubliés. Depuis 2012, sous la marque Manutea Tahiti, une gamme de « vins » d’ananas se décline en Blanc sec, Moelleux et même Champagne ! 12 000 bouteilles ont été vendues en 2017. Pour anoblir ce Brut d’ananas, l’entreprise ambitionne de lui adapter la méthode champenoise, sur les conseils de l’œnologue Simone Bergese. Il s’agit de mettre en place la fermentation des levures dans la bouteille afin d’éviter le rajout de gaz carbonique.

Une culture bien élevée

Bien adapté au terroir de Moorea, l’ananas n’est guère attaqué par les ravageurs ni par les champignons. Aussi une filière bio est-elle en gestation. Mais cette culture, qui tapisse les flancs abrupts des montagnes faute de plaines disponibles, est difficilement mécanisable. En raison de la pénibilité du travail, la main d’œuvre fait aussi de plus en plus défaut dans les champs. « Il y a moins de terres cultivées qu’avant, ajoute Solange, en poste à l’accueil de l’usine. Sur l’île, les terrains sont en indivision avec beaucoup de conflits entre les familles. Alors, nous avons parfois du mal à trouver des fruits. » Par conséquent, l’entreprise ne travaille plus qu’avec une soixantaine de planteurs au lieu des 200 du début. Néanmoins, Jus de fruits de Moorea et Manutea Tahiti demeurent, avec 42 salariés, le plus important employeur industriel de l’île.

Antoine_Brillet11102018-IMG_0068

La camionnette stoppe en pleine montée pour nous offrir deux beaux ananas !

Conditionnement des jus en briques.

Fûts de rhum distillé sur place.

L’entreprise édite chaque année le calendrier lunaire, véritable guide pour tous les planteurs mais aussi les pêcheurs.

Alambic de 8 mètres pour le rhum Manutea.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s