La pêche au gros en Atlantique et aux Caraïbes

BVI2172 01 avril 2017

Le matériel et les montages

Une canne 60lb pour monter un moulinet horizontal. Un vendeur aux Canaries a vendu une canne pour moulinet vertical avec un moulinet horizontal. La canne n’est pas faite pour travailler dans le même sens de flexion.
Le moulinet, il faut en prendre un gros afin d’enrouler du fil suffisamment gros et long (300m). Sinon, on casse à la fin de la bobine ou dès le début si le fil est trop fin. Il faut avoir le temps de fatiguer le poisson. Pendant toute la traversée de l’Atlantique, j’ai cassé trois fois en fin de bobine (100m seulement) et les hameçons triples étaient tordus. Il faut prendre des hameçons double ou triple forgés et de bonne qualité. Pour les leurres, les poulpes souples sont suffisants à condition d’utiliser des couleurs différentes. Bien qu’économiques, ils s’abîment rapidement.

 

Les bas de ligne sont en acier, on utilise des sleeves pour sertir le câble. On coupe une longueur de 50cm, une boucle de 1cm est réalisée à une extrémité avec un sleeve. De l’autre côté, le leurre est monté sur un plomb olive de 20g enfilé avec, à son extrémité, un hameçon double ou triple. L’hameçon doit arriver à 2 ou 3 cm de la fin des tentacules du leurre. Cela évite que le leurre ne s’abîme à chaque fois qu’un poisson essaye de le croquer.

Mon matériel : Canne PENN 30-60lb, moulinet PENN Senator 115L2

Black point18 09052017

Où acheter sur la route ?

T

Canaries: On trouve de bons hameçons mais pas trop de leurres.
Cap Vert: On trouve le fil, les leurres et les hameçons chez SONY, un petit (minuscule) troquet à 200m de la Marina à Mindelo. Dans la première rue parallèle à l’avenue principale. Pendant que le barman (patron) monte vos leurres, vous pouvez boire des rhums arrangés fait maison. Il est de bon conseil pour la pêche au gros. Négociez un peu les prix.
LaBarbade: C’est là qu’il faut se ravitailler car, plus loin dans les Caraïbes, je n’ai pas trouvé grand-chose à des prix intéressants. Je conseille un magasin d’accastillage spécialisé en pêche dans Bridgetown, près du bateau charter Pirate (entrée du vieux port). Demandez les leurres souple sous le comptoir, ils sont cachés mais très bien et surtout ils ne coûtent que 1$ l’unité. En prendre une vingtaine de toutes les couleurs.

 

Martinique (Le Marin): moyennement achalandé.
Guadeloupe: Pointe-à-Pitre. A la marina, il m’a semblé, de l’extérieur, qu’il y avait un bon magasin.
Les autres îles : je n’ai pas trouvé grand-chose. A moins qu’on veuille dépenser à 95$ pour un leurre (Bahamas). C’est cher le kilo de poisson !

img_0644

La dernière photo montre la boucle réalisée à l’aide des sleeves. Deux sleeves sont nécessaires, ainsi que le vrillage du câble (montage vu à La Barbade par des pros).

 

Hisser le poisson à bord

 

On a un croc monté sur un manche en bois de 1,5m. C’est indispensable pour le saisir par les ouïes et le remonter à bord à coup sûr. Une fois ramené sur la jupe, on réalise un lasso avec un bout pour y glisser la queue dedans. Ensuite, on hisse  le poisson par la queue sur le portique, la tête pendant dans un seau. On lui met une petite rasade de rhum, pas trop pour pas gâcher. On attend quelques minutes qu’il se calme bien.

 

Le découpage

Suivons les conseils de notre maître Kelly, la reine du sushi et du maki.

Le poisson doit être découpé rapidement afin d’éviter que d’éventuels vers passent de son intestin à sa chair.

1- On lui ouvre la gorge de sorte qu’il se vide de son sang. C’est très important pour le goût et pour conserver la viande.

2- On commence, avec un long couteau bien aiguisé, à découper d’un côté, tout le long de l’arrête dorsale.

3- On repart de la queue, en découpant le filet sur toute la largeur. C’est assez facile car, comme le poisson est suspendu par la queue, le poids du filet aide à décoller la chair de l’arrête centrale. Nettoyer le couteau de temps en temps.

4- Répéter ces gestes pour l’autre côté.

5- Chaque filet est essuyé au papier absorbant afin d’éponger un maximum de sang.

6- Mettre de côté la quantité qui sera mangée comme sushis ou makis. Les filets peuvent être conservés au frigo pendant trois jours.

7- Le reste des filets est placé dans différents sachets et mis sous vide. La conservation peut dépasser une semaine au frigo. Et bien plus au congélateur.

Publicités

2 réflexions sur “La pêche au gros en Atlantique et aux Caraïbes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s