L’anse des Deux Pitons, l’escale chic

 

img_0496

Quittant Saint-Vincent, Balanec a pointé son étrave vers Sainte-Lucie à quelques 35 milles. L’anse des Deux Pitons est splendide à bien des égards ; nous remercions Jiyu qui nous y a fixé rendez-vous pour une fête « familiale entre amis ».

Progressant entre ces deux pics rocheux, dont le plus haut avoisine les 800 mètres, nous mesurons l’importance du site pour le pays. Représentés un peu partout, ils sont le symbole de Sainte-Lucie. Ils figurent d’ailleurs sur le drapeau national sous forme de deux triangles, un blanc, un noir, qui s’emboîtent (mélange des races et des cultures ?). De 1659 à 1814, la France et la Grande-Bretagne se sont disputé ce territoire qui est passé d’une main à l’autre 14 fois ! Bien plus tard, en 1979, l’île a proclamé sa souveraineté. Aujourd’hui, si la langue officielle est l’anglais, nombre d’habitants parlent le même créole qu’aux Antilles françaises.

Ici, les fortunes ne sont pas de mer !

Majestueuse, cette baie attire le gratin anglais et américain. Un Royal Clipper glisse devant nous tandis que quelques yachts prétentieux jettent l’ancre tout à côté ; on rapporte (Google me l’a dit !) que le propriétaire de l’un deux n’est autre qu’un ancien employé de Microsoft ayant développé Word et Excell. L’hélicoptère trône sur le pont, prêt à décoller, et l’annexe se glisse dans les soutes en un tournemain. Easy ! En face de nous, une magnifique cocoteraie d’où perce un Resort de luxe. Mais le spectacle n’est pas ici, il est dessous. L’anse fait partie d’une réserve marine remarquable qui longe la côte ouest de Sainte-Lucie. Nous plongeons tous les 4 et sommes saisis de ravissement par le bleu profond, presque surréel, qui nous entoure. On observe des gorgones, une famille de calmars, des poissons-perroquets, des poissons trompette, des éponges de mer… Coline crie au moindre oursin aperçu, pas de risque d’être piqué pourtant ; Erell reste un peu craintive et préfère le rivage aux profondeurs.

L’anse des Deux Pitons est surtout, pour nous, le rendez-vous des bateaux-copains qui viennent fêter les 5 ans d’une petite fille, la bonne amie d’Erell. C’est un si grand plaisir de bavarder, de se promener, de nager entre amis. La majorité remonte vers le nord en 2017, aussi nous retrouverons-nous sûrement autour de la Martinique en janvier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Une réflexion sur “L’anse des Deux Pitons, l’escale chic

  1. Lyse TRISTAN dit :

    Nous vous souhaitons une bonne année 2017, certainement riche en découvertes, belles rencontres et heureuses aventures sur notre planète marine. Merci pour tous ces partages Gaëlle. Chez nous, tout va bien et tout suit son cours. Amaury vient d’avoir 18 ans et passe l’an nouveau à Riga en Lettonie. Du coup il a raté notre repas annuel de famille avec Cécile, Gaël, Elodie, Jeanne, Séverine, Lionel, Lou, Sally, Valentin, Guilhem et Papa et Maman. Tout le monde va bien et nous suivons vos aventures avec plaisir.
    Bises à vous 4. Lyse Philippe

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s