Couleur Grenadines

 

img_0334wordpNon contents de quitter Bridgetown et ses rats de port, nous mettons le cap vers le sud, en direction des Grenadines. Ce chapelet de terres anglophones est délimité, au nord par l’île de Saint-Vincent, au sud par celle de Grenade. A mi-chemin, les Tobago Cays méritent bien leur réputation de petits paradis.

Après avoir réceptionné nos amis italiens et leur petite fille, effectué les formalités douanières de sortie du territoire, nous égrenons la centaine de milles qui nous sépare de l’île d’Union. Clifton semble tout droit sortie d’un tableau naïf : petit ponton en bois surmonté d’une pagode ; Anchorage Yacht Club et ses bâtiments bas noyés de fleurs ; échoppes colorées en bois où se balancent oignons, fruits de la passion et avocats en filets ; salons de jus de fruits plus coquets les uns que les autres. Pendant que l’équipage « Détente » étale sa serviette de bain sur un carré de plage mangée par la mangrove, Jean-Marie sort, enfin !, son kite-surf et glisse, voire lévite, entre le rivage et le bateau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’effet lagon

Aux Tobago Cays, nous mouillons devant Baradal. Ce confetti de sable est surmonté d’un chapeau arboré et cacté où les oiseaux piaillent à tout-va. Sur l’estran, des conques de lambis partout, ce joli coquillage rose nacré. Le vent fort et le ciel gris renforcent le caractère sauvage de ce lagon qui possède l’une des plus belles barrières coralliennes des Antilles. Ah ! on resterait bien quelques semaines à jouer les Robinson Crusoé. Mais on a promis le tour des Grenadines à nos hôtes qui n’ont que 10 jours de libre en ce début décembre.

img_8365wordp

img_8382wordp

Des tortues de mer à caresser

img_0366wordpAprès Canouan et une navigation au près, nous rallions Bequia. Cri de joie au moment de jeter l’ancre : Jiyu est là ! Erell retrouve sa petite amie franco-coréenne. En ce dimanche, Princess Margaret Beach voit se mêler touristes et locaux. Coline, masque plaqué au visage, intègre un groupe d’enfants anglais et américains qui passent leur temps dans l’eau. Le lendemain, nous visitons The Old Hegg Turtle Sanctuary, une ferme marine dédiée à la protection et surtout au repeuplement des tortues en Atlantique. Près de 1100 ont ainsi rejoint la vie sauvage sans passer par la case « survie des premières semaines ». Nées en sécurité au sein de bassins, les bébés tortues sont nourries de poisson jusqu’à l’âge de 6 ans où elles sont libérées. A 25 ans, elles sont capables de se reproduire et vivent une bonne centaine d’années ; on parle même de 200 ans pour les spécimens les plus vieux. Coline et Erell effleurent les écailles tout en prenant garde de ne pas se faire mordre. C’est vrai que leur bouche fait penser à un bec acéré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pavillon pirate en vue

img_0401wordpSur l’île de Saint-Vincent, nous faisons un stop à Young Island avant de mouiller à Walliabou Bay. Cette petite anse ombragée, étouffée de végétation, laisse entrevoir des bâtisses délabrées, un ponton disloqué et un bar-restaurant des plus glauques. A peine débarqués, nous tombons sur des cercueils debout, une potence et, en nous retournant, nous voyons deux pirates brandir couteau et épée. Nous voilà dans l’antre des Pirates des Caraïbes ! les décors de cinéma sont demeurés intacts ; en témoignent les façades en plastique, véritables trompe-l’œil ; des vieilles bobines de films et des portraits de Jack Sparrow (Johnny Deep) retracent le tournage. C’est notre dernière escale à Saint-Vincent et aux Grenadines.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Couleur Grenadines

  1. Lyse TRISTAN dit :

    Ah mais oui dis donc : c’est tellement beau qu’on dirait Groix !
    (les fascinantes tortues mises à part… ).
    Quid du rhum et de la canne à sucre ?
    Toujours autant de plaisir à suivre La longue route – magnifique récit sur les Barbades, tel une aventure pacifique de Corto Maltèse.

    J'aime

  2. penin dit :

    c’est toujours aussi captivant que de vous suivre dans cette super aventure!
    Le lieux de tournage de pirates des caraïbes: wouahhhh!!! Louise, Aëlla et Patience sont toutes folles de voir ça (et elles font aussi de gros bisous aux filles!!!).
    La sauvegarde des tortues… superbe enseignement de la vie à voir.
    Merci pour ce partage et on vous embrasse nous aussi tout les 4.
    Jérôme et Charline

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s