Retrouvailles au Cap Vert

santoantao-20519-octobre-2016

On lui avait promis : “on viendra te voir chez toi à Santo Antao”. Quelques années plus tard, nous voilà chez Alain, un ami de Crozon tombé amoureux du Cap Vert.

Le ferry de Sao Vicente n’a besoin que d’une heure pour rejoindre l’île proche de Santo Antao. Arrivés à Porto Novo, c’est la folie sur les marches de la gare maritime : une nuée d’hommes harangue les voyageur pour leur offrir leurs services de taxi. L’un d’eux brandit une affichette “Gaëlle et Jean-Marie”, ça doit être le bon !

santoantao-12618-octobre-2016

Un Breton dans la rue

Le taxi commence sa tournée à la recherche de clients supplémentaires ; au détour d’une rue, la portière s’ouvre et voilà Alain, grand sourire, qui s’assoit à côté de nous. On est très heureux de le revoir. Nous avons en commun des souvenirs de fest-noz, des soirées entre copains, des paniers bio délicieux grâce à ce maraîcher motivé et plein d’idées. Atterri au Cap Vert, il y a presque 10 ans, il s’est mis au service de la population pour l’initier à certaines cultures agricoles. Puis, la naissance de sa fille Lou l’a encouragé à créer des chambres d’hôtes en montagne.

img_8035

Alain et Lucia

 

Tous aux fourneaux !

C’est dans le hameau d’Espongieros, au milieu d’une nature resplendissante, à 1400 mètres d’altitude que nous passons deux jours hors du temps. La “Casa” est aménagée avec soin ; une terrasse surplombe la vallée où l’on se perd en rêverie. Trois chambres d’hôtes sont disponibles. Nous faisons connaissance avec Lucia, sa compagne, et Misaël, son petit garçon de 7 ans. D’emblée, on s’installe dans la cuisine, haut lieu d’activités. C’est parti pour la réalisation d’un excellent pain de 2 kilos (on prend des notes !), la confection de gelée de coings et les repas. Un couple d’Hollandais sportif est accueilli, alors Alain prélève dans son potager une laitue, des herbes aromatiques. A table, on savoure du bon fromage de chèvre, des salades de goyave, papaye, des confitures maison, des brioches… Le menu est plus varié que dans les maisons alentour où les Capverdiens se nourrissent essentiellement d’haricots secs, de maïs et de riz.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soir, l’après-midi, nous cheminons dans cette nature exceptionnelle, surplombant une “mer de nuages”. Les sentiers sont souvent abrupts ; Coline et Erell renoncent à la promenade et on est plutôt rassuré de les voir rebrousser chemin avec leurs petites sandales de plage. De temps à autre, on entend des hommes s’appeler d’une vallée à l’autre ; on croise un âne, une vache… Les habitants sont sur le pas de leur porte, affairés à transporter des fagots de bois, à cuisiner. Satisfaire ses besoins primaires peut prendre toute la journée. On a l’impression d’une vie tranquille mais, hélas, sans beaucoup de perspective.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

2 heures de marche pour aller à l’école

Quand midi sonne, Alain nous propose d’aller chercher Misaël à l’école, dans le village de Cortona en contrebas. D’ordinaire, il rentre à pied de l’école, 6 km, 500 mètres de dénivelé et 2 heures de marche chaque jour ! Le voilà sur le bord de la route pavée dans sa blouse bleue ; il grimpe dans le pick-up suivi de 2, 3, 8… 18 enfants ! Toute la classe en fait. Avec nous, ça fait donc 25 personnes !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est temps de se dire au revoir et, pourquoi pas, à une prochaine ? qui sait. Les Bretons sont de grands voyageurs non ?

Publicités

8 réflexions sur “Retrouvailles au Cap Vert

  1. Nane Meushi dit :

    Gaëlle mais quel plaisir de voir mon Cap Vert!!! J’espère que tu vas aimer y circuler :FOGO MAIO BOA VISTA et Sal SANTA Maria qui a dû changer depuis toutes ces années , j’y avai une baraque les pieds dans l’eau pres du ponton à gauche du Morabeza ../:cela A dû changer … Belles Bizzz.a vous tous

    J'aime

  2. Houssais dit :

    Merci pour vos impressions partagées du Cap-Vert .Pour nous c’est un super souvenir , il y a juste un an sur la même île avec des amis pour une grande marche d’un semaine a la decouverte des habitants d’un grande gentillesse et des paysages à couper le souffle bref nous avons ete sous le charme .
    Bon voyage autour du monde
    Nanou la sœur de Christine pichon Grenoble

    J'aime

  3. laurence dit :

    coucou toute la famille
    que de belles photos merci jean marie
    on se régale à vous lire et vous suivre merci
    nous ca va on profite du marseillais qui est en vacances la semaine quentin vient de rentrer de vacances à lisbonne et a eu 22 ans vendredi

    profitez bien
    bon voyage
    de gros bisous à vous 4 de nous 4

    J'aime

  4. Houssais dit :

    Merci de nous faire partager vos impressions de voyage et les belles images … Nous y étions il y’a juste un an pour un trek sur cette superbe île luxuriante habitée par des gens adorables , un souvenir inoubliable .
    Bon voyage à vous quatre de la part de Nanou ( sœur de Christine pichon )
    A bientôt pour vos nouvelles aventures
    Grenoble

    J'aime

  5. pierrick dit :

    Bonjour, peux tu me dire s’il y a un moyen de joindre Alain pour lui louer un chambre lors de notre passage au Cap vert ? ou aviez vous laissé Balanec atao ? bonne navigation et merci pour votre blog. Pierrick sur « eloyse »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s